Actions accréditives, marché dispensé et assurance-vie

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

Actions accréditives, marché dispensé et assurance-vie

Message par Yann le Mar 9 Oct - 15:30

Bonjour à tous !

Premier post sur ce forum, mais je suis en train de dévorer compulsivement tous les sujets ! Je suis d'ailleurs les blogues de la plupart des principaux intervenants, qui sont d'une très grande qualité. Merci de contribuer, par votre temps, votre dévouement et vos connaissances, à "l'enrichissement" des connaissances financières des québécois !

Question ouverte à tous : quelqu'un a-t-il de l'expérience avec les actions accréditives et le marché dispensé ?

Pour vous mettre en contexte, voici ma situation : 37 ans, conjoint de fait depuis 8 ans et un enfant de 2 ans. Salaire annuel de 300 000+ (médecin spécialiste mais pour la fonction publique du Québec). Donc, je participe au RREGOP, et étant salarié et pas travailleur autonome comme les médecins inscrits à la RAMQ, je ne peux pas m'incorporer.

REER "topé", et avec le facteur d'équivalence du RREGOP, je peux y cotiser un gros 600 $ par année !!

CELI et REEE topés aussi.

Maison "clear". Pas d'hypothèque.

Actifs de près de 1 million au total.

Je n'écris pas tout ça pour flasher, mais bien pour éviter le "back and go" des questions qui pourraient suivre et des suggestions qui ne s'appliqueraient pas si j'ai la chance d'avoir des réponses de votre part !

Pourquoi je ne suis pas déjà à la retraite me demanderez-vous ? J'y pense ! Mais comme ma réflexion sur les finances personnelles a commencé vraiment sérieusement depuis seulement quelques mois, disons que je ne suis pas rendu là encore. Et j'adore ma job en plus, alors je ne suis pas pressé de tuer la poule aux œufs d'or ! Pi franchement, après 10 années d'études universitaires qui m'ont vraiment pas coûté cher, je serais un peu gêné de prendre ma retraite avant d'avoir "redonné" au moins autant d'années à la communauté !

Donc, tous les moyens fiscalement avantageux pour moi sont déjà exploités à leur plein potentiel.

Taux d'épargne au-dessus de 60 % de mon revenu net. Bon, avec un salaire de médecin, j'ai pas un gros mérite, mais j'en connais quand même qui sont accotés au crédit malgré des revenus bien supérieurs au mien.

Ma conjointe et moi on vit plutôt modestement. En fait, depuis la fin de mes études, j'ai à peine augmenté mon niveau de vie en comparaison avec mes années de résidence. On est donc pas tombés dans le piège de la surconsommation. On contrôle les dépenses de façon serrée mais pas extrême non plus.

Vous comprendrez donc qu'avec un taux marginal d'imposition de 53,1 % et une grosse part de mes épargnes dans des comptes non enregistrés, l'impôt me fait très mal...

Tous les moyens sont donc bons pour réduire ma facture fiscale. Même les moyens moins orthodoxes.

Au fil de mes lectures, j'ai découvert les actions accréditives, qui pourraient alléger mon fardeau fiscal. Très risqué je suis au courant, mais profitant d'incitatifs gouvernementaux alléchant au niveau fiscal. Avez-vous de l'expérience là-dedans ? Et si oui, avez-vous un conseiller à me référer ? Je ne suis pas sûr qu'il soit possible d'y investir par soi-même.

J'ai aussi entendu parlé du marché dispensé. Pas pour le côté fiscal, mais pour les occasions de rendement qui semblent intéressantes. Avec mes revenus et mon actif, je crois que je me qualifierais comme investisseur qualifié. Encore là, quelqu'un a de l'expérience avec ça ?

Enfin, je reluque du côté des assurances-vie universelle avec participation. Étant quand même encore jeune, les valeurs de rachat que je pourrais aller chercher dans disons 20 ou 25 ans sont intéressantes, et libres d'impôts si mon courtier ne m'a pas bullshité big time. En tenant compte de ce que l'impôt viendrait me manger dans des épargnes plus "classiques", les valeurs de rachat non garanties donnent un rendement de près de 7-8 % si j'ai bien calculé. Not bad. FCLR, es-tu d'accord avec mon analyse ? Tous, est-ce une avenue que vous pensez qui pourrait être intéressante ??

On oublie l'immobilier locatif. Vraiment pas mon genre, je veux pas gérer des locataires pi allez déboucher des toilettes à 3h du matin. Aucun intérêt.

Merci d'avoir pris le temps de me lire et des éventuelles réponses, ce serait très apprécié ! Si vous avez d'autres idées, je suis preneur !

Yann

Messages : 6
Date d'inscription : 27/08/2018
Age : 37
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actions accréditives, marché dispensé et assurance-vie

Message par FCLR le Mar 9 Oct - 18:45

Merci pour le commentaire et felicitation. Tu es en superbe position malgre de tres longues etudes! En gros ton avenir et celui de ta famille est deja assuré. C'est une mechante belle realisation.

Mais la t'es out of my league lol je ne me suis pas encore posé ce genre de questions... let me think.. j'ai eu plusieurs clients tres fortunés mais pas des salariés... c'est loin d'etre optimal d'etre salarié comme tu le constates.

Actions accreditives non... je n'y connais absolument rien.

Modifier la source de tes revenus pour t'incorporer serait surement la meilleure solution.. je sa8s que ce n'est pas ta question mais si c'est possible dans ta specialisation, pourquoi ne pas le faire? Tu t'ouvrirais un monde d'opportunites.
As tu pensé fractionner tes revenus d'investissement a l'aide d'une fiducie familiale? Si ta femme est moins imposee... ou tes enfants... en gros tu pretes de l'argent a la fiducie et les revenus de la fiducie seront imposes au beneficiaire qui a un taux moindre...
Le reer du conjoint/celi du conjoint?
Faire des pertes en capital a la bourse avec les moins bons titres... profiter des crash ou corrections pour faire des pertes en capital. Simuler une perte en capital? Tu peux parait-il le faire avec des fnb indiciels... tu vends celui a perte et tu en rachetes un autre qui suit le meme indice ... mais pas le meme.
Te faire engager par un organisme international comme medecin et te faire payer en us a l'etranger?
Faire des dons.
Creer une cie et la revendre et beneficier de l'exemption de gain en capital sur la vente de tes actions...
La mise a part de l'argent (necessite d etre travailleur autonome... )

Pour l'assurance vie je ne suis plus a jour.

Désolé, mes connaissances sur ces sujets sont basiques...

Quand tu auras des reponses n'hesites pas a les poster ici.

Merci



FCLR

Messages : 511
Date d'inscription : 16/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actions accréditives, marché dispensé et assurance-vie

Message par Yann le Mer 10 Oct - 8:32

Salut FCLR !

Merci pour la réponse !

L'incorporation, c'est tout à fait possible dans ma spécialité, mais pas pour moi personnellement, à moins que je ne me trompe ? J'ai un statut de médecin salarié pour le gouvernement du Qc. Je n'ai pas un statut fiscal de travailleur autonome. Donc, même si je m'incorpore, je n'en retirerais aucun bénéfice. Right ?

La fiducie familiale, j'y ai pensé aussi. Ma blonde gagne beaucoup moins cher que moi, alors oui ça serait intéressant. Mais de ce que j'en ai lu, les règles se sont beaucoup resserrées.... Je ne sais pas si ça serait vraiment possible dans mon cas, ou si ça en voudrait la peine (compte tenu des frais afférents à la gestion d'une telle fiducie). Probablement que je devrais aller chercher les conseils d'un fiscaliste.

REER du conjoint, encore là, de ce que j'en ai compris, ça utilise mes cotisations à moi, et comme j'en ai plus... L'intérêt de cotiser au REER du conjoint, c'est de balancer les revenus à la retraite pour que chacun dans le couple puisse décaisser à un taux marginal plus bas que si c'est une seule personne qui décaisse un gros montant. Alors encore une fois, comme je n'ai plus de cotisations, c'est pas une avenue envisageable malheureusement...

Yann

Messages : 6
Date d'inscription : 27/08/2018
Age : 37
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actions accréditives, marché dispensé et assurance-vie

Message par Bazoo le Mer 10 Oct - 12:11

Salut Yann.

Comme tu as beaucoup de placements non enregistrés et comme FCLR l'a introduit, tu peux bénéficier de pertes sur tes placements les moins performants. Tu peux le faire manuellement (vendre en décembre des placements perdants) ou le faire automatiquement avec des algorithmes. L'avantage des algorithmes est de conserver ta position (avec un placement différent pour que ce soit fiscalement légal mais suffisamment proche pour que la position soit conservée).

Tu as une bonne explication du concept ici:
https://www.wealthsimple.com/en-ca/learn/what-is-tax-loss-harvesting

Sinon la meilleure solution, à mon avis, c'est clairement de quitter un emploi de salarié et t'incorporer mais je comprend aussi que ça peut être un trop gros changement et que ça ne "fit" pas avec tes objectifs.

Au plaisir.

Bazoo

Messages : 21
Date d'inscription : 29/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actions accréditives, marché dispensé et assurance-vie

Message par BarbeRiche le Mer 10 Oct - 13:15

@Yann a écrit:

J'ai aussi entendu parlé du marché dispensé. Pas pour le côté fiscal, mais pour les occasions de rendement qui semblent intéressantes. Avec mes revenus et mon actif, je crois que je me qualifierais comme investisseur qualifié. Encore là, quelqu'un a de l'expérience avec ça ?

On oublie l'immobilier locatif. Vraiment pas mon genre, je veux pas gérer des locataires pi allez déboucher des toilettes à 3h du matin. Aucun intérêt.


Salut Yann et bienvenu sur le forum!

J'ai cité les points où je m'y connais un peu plus.  Pour le reste je ne m'y connais pas vraiment.

Le marché dispensé

Personnement, le marché dispensé fait partie intégrante de ma stratégie d'investissement.  Avec ton salaire, tu réponds à au moins un critère (salaire de 200k$+ ou revenu familial de 300k$+) alors tu peux participer à des placements privés ou autres sans aucun problème.

Avantages : Pour les compagnies publiques, parfois un rabais comparé au prix du marché, faciliter de bâtir une grosse position rapidement dans des titres peu liquides et surtout, les bons de souscriptions qui te permettent d'acheter d'avantages d'action à un prix fixe pendant X nombre d'année.  Ça sert d'effet de levier si on veut.  Dans bien des cas, ils vont expirer car le prix de l'action est sous le prix d'exercice mais quand ça va bien, ça peut devenir très payant).  Il y a aussi des compagnies privées qui font des rondes de financement et ça peut être une opportunité de faire partie des investisseurs ''early-stage''.

Désavantage : période de ''hold'' de 4 mois où tu ne peux pas toucher à tes actions, si tu veux cotiser dans un régime enregistré tu dois passer par un courtier de plein exercice, la difficulté de les trouver...tu dois gardé un réseau de contact et c'est souvent des petits cercles fermés ou plus difficilement accessible

Il faut garder en tête que ce sont parfois des compagnies en démarrage et très souvent précaire, ayant besoin de financement, avec un modèle d'affaires pas nécessairement prouvé.  J'ai connu des grosses pertes (-50%, -75%, -85%) mais j'ai aussi eu des gros gains qui ont amplement compensé.  Je pense que c'est une bonne corde a avoir à son arc si on prêt à vivre avec la volatilité et tout ce que j'ai mentionné.

L'immobilier

Je ne serais pas si vite à écarter l'immobilier comme choix d'investissement.  Il y a plein de façons d'y investir, certaines plus actives et d'autres complètement passives ou presque.  Tu peux agir à titre de prêteur privé, faire un deal avec quelqu'un qui n'a pas beaucoup de liquidités mais qui est prêt à faire la gestion, etc.  Par exemple, les associés au bureau de ma blonde ont au dessus de 100 portes et c'est un gars qui s'occupe de la gestion et eux, ils finançaient les immeubles.  Win-win.  Bien sûr, c'est vite dit comme ça et je pense que le plus dur est de trouver une personne en qui tu auras confiance.  De façon plus personnelle, je suis entrain de bâtir un parc présentement avec un associé et éventuellement quand ce sera assez gros, on va tout donner ça en gestion.  Trouver un retraité qui s'ennuie ou un jeune fougueux qui veut racheter mon parc éventuellement ou une firme je sais pas mais quand je serai là, je pense que je serai content d'avoir donner un coup de pouce et d'avoir des revenus récurrents qui rentrent sans trop avoir à me casser le pompon.  C'est sûr qu'il y aura toujours des problèmes (petits et gros), comme dans n'importe quoi dans le fond.

BarbeRiche

Messages : 287
Date d'inscription : 19/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actions accréditives, marché dispensé et assurance-vie

Message par FCLR le Jeu 11 Oct - 0:11

Le reer du conjoint c'est en utilisant tes propres plafonds de cotisation en effet. Dsl je l'ai plugge là sans clarifier. Je pensajs familial. Tu reduis son taux d imposition a elle en prenant des reer. Tu lui donnes l'argent. Elle prend des reer... si son celi n'est pas plein ben load le. Ça va pas reduire tonn impot a toi mais familialement et globalement faut utiliser tous les outils a notre disposition.

Pour les fiducies, tu as raison les regles se sont resserées et c'est moins "hot" qu'avant mais dans ton cas, j'explorerais le tout avec un (ou plutot plusieurs) fiscaliste. Tu en auras le coeur net. Effectivement les frais sont eleves mais faut faire ses calculs. Si l'impot economise finance le tout....

Pour l'immobilier, barberiche a raison, il y a plusieurs facons d'investir en immobilier et tu peux confier la gestion a des firmes professionnelles choisies avec soin. Ça gruge une bonne partie du rendement mais c'est hands off... tu pourrais utiliser la technique de mise a part de l'argent. Attention aux fraudeurs. Il y a des reseaux criminels qui ciblent souvent les medecins...

Pour l'incorporation c'est toi qui connais ton domaine et tes possibilites mais 1 medecin sur 2 est incorporé au quebec parait il.
https://www.journaldemontreal.com/2017/10/24/plus-de-la-moitie-des-medecins-du-quebec-incorpores
Mais bon est-ce faisable dans ta spécialité. Est ce que t'as envie de te lancer la dedans etc.. la ça t'appartient. Smile

C'est quand meme tout un probleme avoir trop d'argent! Smile

FCLR

Messages : 511
Date d'inscription : 16/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actions accréditives, marché dispensé et assurance-vie

Message par Yann le Jeu 11 Oct - 8:50

Merci beaucoup pour les réponses et les précisions ! J'apprécie vraiment.

Je pense que de consulter un fiscaliste commence à s'imposer... Des recommandations anyone ?

Mais effectivement, FCLR, gérer trop d'argent, c'est un beau problème !

Yann

Messages : 6
Date d'inscription : 27/08/2018
Age : 37
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actions accréditives, marché dispensé et assurance-vie

Message par FCLR le Jeu 11 Oct - 17:02

C'est ce qui nous manque ici... un fiscaliste lol Smile

FCLR

Messages : 511
Date d'inscription : 16/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actions accréditives, marché dispensé et assurance-vie

Message par Mr Jack le Ven 12 Oct - 9:32

Yann,

Pourquoi ne pas simplement investir dans des actions qui ne versent pas de dividendes, à long terme?

Genre Berkshire Hathaway ou même indiciel qui retourne moins de 2% de rendement imposable. Les gains en capital ne sont pas imposables tant que tu ne vends pas, tu peux donc accumuler pendant 10, 20 ans, 50 ans sans payer d'impôts...

Moi j'ai basé toute ma stratégie d'épargne là-dessus: les affaires qui versent des intérêts ou dividendes dans les REER et CELI, le supplémentaire entièrement dans des titres qui ne versent pas ou presque pas de dividendes.

À ta retraite, tu vas devoir vendre des titres et générer des gains, mais 50% du gain est non imposable (si les gouvernements ne changent pas d'idée d'ici là), le capital initial évidemment est non imposable, donc tu peux retirer disons 200,000$, si y'a 50,000$ du capital initial et 150,000$ de gains en capital, tu as seulement 75,000$ de revenu imposables.

C'est pas nécessairement la stratégie la plus optimale, mais c'est sûrement très simple à mettre en place et elle ne te fais pas faire des passes-passes douteuses au point de vue légal et moral.
avatar
Mr Jack

Messages : 239
Date d'inscription : 16/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur http://www.inficafe.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actions accréditives, marché dispensé et assurance-vie

Message par FCLR le Ven 12 Oct - 11:31

Bon point.

FCLR

Messages : 511
Date d'inscription : 16/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actions accréditives, marché dispensé et assurance-vie

Message par Yann le Ven 12 Oct - 15:45

Mr Jack,

Tout à fait juste, et c'est ce que je mettrai en place d'ici peu. Comme le bear market s'en vient, j'attends simplement sa concrétisation pour transférer des liquidités sur le marché. Je sais que sur un horizon de 20 ans, ça ne change pas grand chose, mais comme on est probablement à quelques mois près, autant "profiter" d'un marché baissier pour investir dans un fonds indiciel.

Par contre, cet argent placé, c'est de l'argent après impôt... Je cherchais surtout une ou des stratégies d'investissement qui ne me permettrait pas seulement de faire croître le pécule à l'abri de l'impôt, mais aussi d'alléger le fardeau fiscal en réduisant mes revenus imposables.

Yann

Messages : 6
Date d'inscription : 27/08/2018
Age : 37
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actions accréditives, marché dispensé et assurance-vie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum