Et si ça nous rendait malheureux?

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Et si ça nous rendait malheureux?

Message par Imberbe le Dim 11 Fév - 20:00

Depuis près de 2 ans que je focus sur l'indépendance financière avec des lectures de livres, discussion avec des amis, lecture de blogue, faire des investissements, vérifier l'état de la bourse plusieurs fois par jour, économiser sur tout tout tout, etc etc...

Je me pose la question:

Cette fixation rend-elle malheureux(euse)???

Il me semble que j'aime moins mon travail, me semble que je perds de mon précieux temps, me semble que mes amis se dirigent dans le mur à grande vitesse, et si j'allais mourir jeune? et... et... et...J'ai toujours aimé mes jobs, depuis que j'ai commencé à 14 ans, beaucoup d'ambition, en faire plus, donner de mon temps sans me faire payer, faire passer la job (loin) devant ma famille. Mais là, pufffff....la balloune se dégonfle. Je sais que je ne suis pas le seul, je peux le lire dans les blogues. C'est long atteindre la liberté, ça semble décourageant. Je me dis que je devrais juste faire des placements automatiques, selon une stratégie préétablie et oublier ça, regarder où j'en suis 1 ou 2 fois par année.

Je suis peut-être rendu là, la graine et planté, arrosage automatique et j'attends la récolte. Sleep Sleep Sleep

Comment vous vivez ça?

Imberbe qui attend que ça pousse.
avatar
Imberbe

Messages : 42
Date d'inscription : 17/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si ça nous rendait malheureux?

Message par Sorcière Frugale le Dim 11 Fév - 22:14

J'adore mon travail comme infirmière. J'étais enseignante en soins infirmiers et transmettre ma passion pour ce travail était très gratifiant. Malheureusement, les désavantages du métiers m'ont amenée à retourner infirmière.
On se le cachera pas, avec les médias, être infirmière c'est un travail très exigeant et les conditions sont horribles. Par chance mon employeur n'est pas si pire et je fais des 16 heures en ligne seulement quand j'en ai envie.. Mais c'est clair que j'ai hâte de sortir au PC de ce milieu de travail sans toutefois que ça vire en obsession.

Je ne suis pas malheureuse de ne pas être retraitée jeune. Oui ça me fait chier maintenant de savoir que si j'avais eu tout cette information il y a 10 ans, ma situation serait autre, mais je ne peux pas changer le passé. J'ai "let go" depuis longtemps et depuis, pas mal plus heureuse dans ma tête.

Pis on sait jamais ce qui nous attends demain. Ça se peut que je meurs et que jamais je touche à mon argent si chèrement gagné et investi. J'ai déjà eu la pensée magique que rien ne pouvait m'arriver et disons que j'ai perdu mes lunettes roses assez vite quand un jour un médecin m'a dit que j'avais le cancer Wink . Par chance ça a tellement été pris tôt qu'aujourd'hui c'est comme si de rien n'était, hormis des tests aux 6 mois. Mais ça a gravé ma mémoire au fer rouge.

Alors aujourd'hui, j'exprime beaucoup de gratitude envers ma situation. Je suis heureuse d'aller travailler avec toute ma tête et mon corps. Je suis contente d'économiser 40% de mon salaire. Ça pourrait être plus mais j'ai atteint ma barrière mentale. J'ai atteint l'équilibre qui me permet d'être heureuse dans mes choix (dit la fille qui va jeter 10k pour son mariage au lieu de l'investir) tout en investissant dans ce que j'espère, être un jour une indépendance financière. Je trouve tellement que j'en ai encore à apprendre mais j'y vais doucement, chaque chose en son temps..
avatar
Sorcière Frugale

Messages : 63
Date d'inscription : 24/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si ça nous rendait malheureux?

Message par Maxime le Dim 11 Fév - 23:31

Dans mon cas, quand j'ai le temps, ça me motive de suivre mes placements, de lire sur les différentes sociétés, de les analyser, de les sélectionner, de réinvestir mes dividendes, etc.

Je n'ai pas le prétention de dire que je vais battre le marché et la technique d'investissement indicielle, mais au moins ça me garde focus et instruit sur ce dans quoi j'investis.  

Comme cette semaine, quand le marché se corrige un brin tu vois au moins les dividendes continuer d'entrer et le '' stream '' de revenus en augmentation perpétuelle.  Déjà là, je me dis que dans quelques années, ça va me générer un beau pactole.  Ben content que les sociétés me redonnent le cash, car moi je sais quoi faire avec!

Pour en revenir à ton sujet, je te dirais que ça dépend surtout de ton emploi actuel, les perspectives de changement que tu as, de ta situation de logis (locataire vs proprio), des tes impératifs familiaux (famille ou pas), du temps et du désir que tu as pour créer d'autres sources de revenus passifs, etc.

Écoute, je suis probablement le gars qui fait le moins d'argent dans la gang ici avec des revenus autour de 40 000$ par année.  Mais j'ai choisi de rester dans mon patelin, proche de ma famille, d'avoir une job dans une petite entreprise, etc.  

Je fais moins d'argent, mais j'évite le trafic, je mange souvent chez moi le midi, j'ai passablement de liberté dans l’exécution de mon travail, je m'habille et je parle comme je veux, je suis en contact avec la nature & j'ai des périodes moins achalandées dans l'année pour décompresser.  Je vois aussi concrètement ce que mon travail donne.

Ce n'est pas toujours du travail facile et dans des conditions idéales, mais au moins c'est valorisant.

En ce moment, même si je fais moins d'argent, je me verrais mal quitter cela pour retourner me placer dans un moule plus conformiste où je devrais endosser un rôle d'une personne que je ne suis pas et me plier à une multitude de contraintes corporatives ou commencer à faire des tâches inutiles, abstraites ou encore tout simplement du présentéisme...  Je ne veux pas non plus faire de small talk avec des collègues de travail sur pleins de sujets ennuyants qui eux les intéresse.

Au Québec, lorsque tu tiens compte de l'impôt progressif et des mesures socio-fiscales, surtout si tu as des enfants, tu te rends compte assez vite en regardant les TEMI que le haut salarié, au net, un coup toutes déductions enlevées, n'est pas tellement avantagé par rapport à ce qu'on pourrait croire à priori.

Pis, il faut aussi calculer ce que ça coûte pour avoir la grosse job...  Donc le coût plus élevé du logement dans la grande ville proche, la voiture plus récente et entretenue pour le transport, le coût du stationnement, les lunchs et restaurants du midi de la jobs, des vêtements propres appropriés...  Finalement, tu gagnes plus, mais l'impôt combiné à ce que ça te coûte pour aller travailler font que tu n'en sors pas tellement plus riche à la fin lorsque tu as tout calculé réellement!

La morale de cette histoire?  La run est longue et il faut être patient. La boule de neige prend du temps à starter au début.

Si vous avez l'impression de vouloir manger les murs à la journée longue, vous allez vous rendre malheureux et/ou fou d'ici l'atteinte de votre objectif.

Pour le reste, la pire prison c'est la prison mentale et les limitations que nous nous imposons à nous-même.  Repousser ses limites dans certaines circonstances tout en gardant le contrôle de ses émotions devrait être fait de temps en temps.

C'est mon opinion à 2 sous.

Commence à te faire pousser une moustache et vois où ça te mène. lol
avatar
Maxime
Admin

Messages : 293
Date d'inscription : 15/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur http://libertefinance.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si ça nous rendait malheureux?

Message par Mr Jack le Lun 12 Fév - 19:32

Je pense qu'il y a un certain risque. Je ne sais pas si c'est l'obsession du projet qui rend malheureux au travail, ou si c'est le fait de ne pas être heureux au travail qui rend obsessif sur le projet. Ça s'alimente peut-être un peu mutuellement.

Mon projet s'est étalé de 2005 à 2018. En 13 ans je suis passé par plusieurs phases. Les meilleures sont celles où je n'ai à peu près pas pensé à l'objectif, parce que j'avais la tête ailleurs (2010 à janvier 2017 environ). Les pires quand je regardais ça de près sur une base quasi quotidienne, en espérant presque que les jours passent plus vite. Trop penser à ça me faisait vivre dans le futur, ce qui rendait difficile de m'impliquer pleinement dans ce que je faisais dans le présent ou d'essayer d'améliorer les choses à ce moment-là. Ce n'était pas dramatique mon affaire, mais c'aurait pu être mieux.

C'est comme quand on aime pas l'hiver, pis que dès novembre ça nous fait chier et on a hâte à l'été. Des fois, vaut mieux trouver une façon d'aimer l'hiver, parce que c'est long, l'hiver, pis ça dure une bonne partie de l'année.

avatar
Mr Jack

Messages : 189
Date d'inscription : 16/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur http://www.inficafe.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si ça nous rendait malheureux?

Message par Imberbe le Lun 12 Fév - 21:04

Belle analogie avec l'hiver Mr Jack, en effet faut faire avec (en fait c'est ma saison préférée...mais bon). Ce n'est pas facile de s'investir dans de nouveaux apprentissage au travail quand tu sais que ça ne serviras pas après avoir quitté. Moi je mange mon lunch à mon bureau, je n'ai pas trop d’intérêt dans les discussions de cafétéria à écouter les gens répéter ce que Paul Arcand à dit le matin ou du dernier modèle de BMW ou Audi.

Je pense que j'ai besoin de vacances et de moins suivre l'actualité.


Merci de vos témoignages.

ps: SP500 +1.4% aujourd'hui (non non je ne regardais pas...)
avatar
Imberbe

Messages : 42
Date d'inscription : 17/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si ça nous rendait malheureux?

Message par FCLR le Mar 13 Fév - 0:16

Imberbe,
Je tends à penser comme MrJack. Personnellement, je me suis mis à chercher des solutions parce que j'étais malheureux. Donc qui feed quoi?

Enfant, j'étais hyper-sensible.. les étiquettes des vetements, les coutures, la cigarette et son odeur, la répétition, le soleil ou les lumières vives... je le suis tjrs mais je ne braille plus en faisant le bacon quand je m'habille lol.. les ptits bruits de quelqu'un qui mange, le trafic, le 9 à 5, la mauvaise haleine des gens qui ne se brossent pas les dents une seule fois dans toute la journée de travail meme apres s'etre englouti un trio tim matin et cafe et une autre merde au lunch etc...

En contrepartie j'ai tjrs ete hyper productif, dédié à 120% à ce que je fais, je comprends generalement rapidement de nouvelles notions (moins rapidement en vieillissant par contre).

Je sais que ça l'air falluette, mais le 9@5 me fait réellement souffrir. Je sais qu'il y a pire que ma cage dorée. Je l'ai d'ailleurs rendue dorée en espérant souffrir moins... ça a été un fort motivateir... et je souffre moins.. plus jeune je travaillais à poste canada a trier des lettres. Une lettre aux 3 secondes. Je comptais (je ne mens pas) litteralement les secondes dans un decompte inversé entre mes pauses et la fin de mon quart pour occuper mon esprit. Apres je me suis trouve des cours d'allemand, d'espagnol, des livres audio parce que cette job là me rendait fou. Je souffre moins mais je souffre. Je me sens comme un detenu qui attend impatiemment la fin de sa peine.

Je ne suis pas un paresseux. En dehors du travail j'ai tjrs des tas d'autres projets. Je dors rarement plus de 4-5 h par nuit etc.. Je n'aime juste pas etre coincé dans un cycle, dans des obligations. D'ailleurs je prends rarement des rendez-vous.. j'hais les obligations.

Alors pour moi, suivre mon parcours vers la liberté financiere, ça m'aide à me sentir bien.

Je pense que pour moi, la fixation est necessaire. Ça en prend pour économiser 50% de sa paye ou plus... arriver rapidement à la liberté financiere.

Moi je vois ça comme un athlete olympique. Il va s'entrainer a faire une chose encore et encore plusieurs heures par jour pendant plusieurs annees pour arriver a gagner une medaille d'or.

Est-ce que ça vaut la peine? Je ne sais pas. Mais il obtient des resultats.

Moi les medailles je m'en sacre. Ma liberté financiere par contre.. ça ça m'interesse. C'est la clé vers une vie plus heureuse pour moi. J'en suis convajncu.

Comme le compte de Montecristo, je creuse mon tunnel lentement mais surement. Un jour je serai libre.

Mais effectivement, il faut faire autre chose pour se changer les idees.

Idealement, faut juste etre bien avec le cycle infernal du travail. Tripper à faire ce qu'on fait et ne pas voir le temps passer. Moi... je ne fais que ça regarder les aiguilles.. c'etait comme ça à l'école et c'est comme ca depuis que je travaille.

Je me suis dit... c'est ptete la job?

J'ai travaillé comme intervenant, criminologue, ouvrier, commis, agent d'assurance, conseiller en placement, en immobilier residentiel et commercial, en assurance voyage, vie, auto, placements, j'ai des etudes en technique de genie mecanique, en gestion, j'ai ete travailleur autonome... j'ai fait des tas d'employeurs et j'ai change de job aux 6 mois à 18 mois non stop depuis la fin de mon bac.

Commencer une nouvelle job me motive... je ne regarde plus les aiguilles de l'horloge
Mais apres 3 mois, 3 semaines ou 3 jours selon le niveau de difficulté de la job, je reviens tjrs aj meme point. Ça m'emmerde et je veux que ça finisse.

J'aurais peut etre du etudier dans d'autres domaines, faire de la recherche fondamentale ou appliquée, peut-etre de la physique theorique, peut etre de la conception de logiciels, avoir a resoudre des problemes complexes... j'ai besoin de stimulation et je n'en ai trouvé dans aucun emploi salarie que j'ai occupé a ce jour.

Quelque chose qui me rejoint c'est The king of random sur Youtube. J'aurais aime faire quelque chose comme ce gars la. Je suis mauvais acteur et nul en audiovisuel mais les ptites experiences qu'il fait... serait mon genre. Ça et les gars de mythbusters.

Faut que ce soit stimulant, court, non repetitif pour que je trip.

Mais, avant que ce genre de projets rapporte, s'il rapporte un jour, ça peut prendre pas mal de temps. En attendant j'ai une maison a payer, 2 bebes.... alors je reste dans le systeme..

Mais maudit que j'ai hate d'en sortir.

J'ai pris un peu de recul dernierement. J'ai ferme plusieurs de mes sites. J'ecris moins sur FCLR. Ça me fait du bien.

Peut-etre que moi aussi je suis du pour installer un systeme automatique wash-rinse-repeat et attendre d'etre arrive a terme... faire autre chose entretemps. Mais, en meme temps que j'ai pris mon break, mes epargnes sont tombées à zero. On dirait qu'entretenir la "souffrance" me motive davantage a épargner! Wink

Une autre solution a envisager c'est le concept des mini retraites pousse de l'avant par Tim Ferris. Moi ça ne fit pas avec ma personnalité. Je veux une retraite definitive... pas de longues vacances. Je vais juste trouver 1000 fois plus tough de retourner dans la cage hamster.




FCLR

Messages : 378
Date d'inscription : 16/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si ça nous rendait malheureux?

Message par Mr Jack le Mar 13 Fév - 10:33

@FCLR a écrit:Imberbe,
Je tends à penser comme MrJack. Personnellement, je me suis mis à chercher des solutions parce que j'étais malheureux. Donc qui feed quoi?

Enfant, j'étais hyper-sensible.. les étiquettes des vetements, les coutures, la cigarette et son odeur, la répétition, le soleil ou les lumières vives... je le suis tjrs mais je ne braille plus en faisant le bacon quand je m'habille lol..  les ptits bruits de quelqu'un qui mange, le trafic, le 9 à 5, la mauvaise haleine des gens qui ne se brossent pas les dents une seule fois dans toute la journée de travail meme apres s'etre englouti un trio tim matin et cafe et une autre merde au lunch etc...

En contrepartie j'ai tjrs ete hyper productif, dédié à 120% à ce que je fais, je comprends generalement rapidement de nouvelles notions (moins rapidement en vieillissant par contre).

Je sais que ça l'air falluette, mais le 9@5 me fait réellement souffrir. Je sais qu'il y a pire que ma cage dorée. Je l'ai d'ailleurs rendue dorée en espérant souffrir moins... ça a été un fort motivateir... et je souffre moins.. plus jeune je travaillais à poste canada a trier des lettres. Une lettre aux 3 secondes. Je comptais (je ne mens pas) litteralement les secondes dans un decompte inversé entre mes pauses et la fin de mon quart pour occuper mon esprit. Apres je me suis trouve des cours d'allemand, d'espagnol, des livres audio parce que cette job là me rendait fou. Je souffre moins mais je souffre. Je me sens comme un detenu qui attend impatiemment la fin de sa peine.

Je ne suis pas un paresseux. En dehors du travail j'ai tjrs des tas d'autres projets. Je dors rarement plus de 4-5 h par nuit etc.. Je n'aime juste pas etre coincé dans un cycle, dans des obligations. D'ailleurs je prends rarement des rendez-vous.. j'hais les obligations.

Alors pour moi, suivre mon parcours vers la liberté financiere, ça m'aide à me sentir bien.

Je pense que pour moi, la fixation est necessaire. Ça en prend pour économiser 50% de sa paye ou plus... arriver rapidement à la liberté financiere.

Moi je vois ça comme un athlete olympique. Il va s'entrainer a faire une chose encore et encore plusieurs heures par jour pendant plusieurs annees pour arriver a gagner une medaille d'or.

Est-ce que ça vaut la peine? Je ne sais pas. Mais il obtient des resultats.

Moi les medailles je m'en sacre. Ma liberté financiere par contre.. ça ça m'interesse. C'est la clé vers une vie plus heureuse pour moi. J'en suis convajncu.

Comme le compte de Montecristo, je creuse mon tunnel lentement mais surement. Un jour je serai libre.

Mais effectivement, il faut faire autre chose pour se changer les idees.

Idealement, faut juste etre bien avec le cycle infernal du travail. Tripper à faire ce qu'on fait et ne pas voir le temps passer. Moi... je ne fais que ça regarder les aiguilles.. c'etait comme ça à l'école et c'est comme ca depuis que je travaille.

Je me suis dit... c'est ptete la job?

J'ai travaillé comme intervenant, criminologue, ouvrier, commis, agent d'assurance, conseiller en placement, en immobilier residentiel et commercial, en assurance voyage, vie, auto, placements, j'ai des etudes en technique de genie mecanique, en gestion, j'ai ete travailleur autonome... j'ai fait des tas d'employeurs et j'ai change de job aux 6 mois à 18 mois non stop depuis la fin de mon bac.

Commencer une nouvelle job me motive... je ne regarde plus les aiguilles de l'horloge
Mais apres 3 mois, 3 semaines ou 3 jours selon le niveau de difficulté de la job, je reviens tjrs aj meme point. Ça m'emmerde et je veux que ça finisse.

J'aurais peut etre du etudier dans d'autres domaines, faire de la recherche fondamentale ou appliquée, peut-etre de la physique theorique, peut etre de la conception de logiciels, avoir a resoudre des problemes complexes... j'ai besoin de stimulation et je n'en ai trouvé dans aucun emploi salarie que j'ai occupé a ce jour.

Quelque chose qui me rejoint c'est The king of random sur Youtube. J'aurais aime faire quelque chose comme ce gars la. Je suis mauvais acteur et nul en audiovisuel mais les ptites experiences qu'il fait... serait mon genre. Ça et les gars de mythbusters.

Faut que ce soit stimulant, court, non repetitif pour que je trip.

Mais, avant que ce genre de projets rapporte, s'il rapporte un jour, ça peut prendre pas mal de temps. En attendant j'ai une maison a payer, 2 bebes.... alors je reste dans le systeme..

Mais maudit que j'ai hate d'en sortir.

J'ai pris un peu de recul dernierement. J'ai ferme plusieurs de mes sites. J'ecris moins sur FCLR. Ça me fait du bien.

Peut-etre que moi aussi je suis du pour installer un systeme automatique wash-rinse-repeat et attendre d'etre arrive a terme... faire autre chose entretemps. Mais, en meme temps que j'ai pris mon break, mes epargnes sont tombées à zero. On dirait qu'entretenir la "souffrance" me motive davantage a épargner! Wink

Une autre solution a envisager c'est le concept des mini retraites pousse de l'avant par Tim Ferris.  Moi ça ne fit pas avec ma personnalité. Je veux une retraite definitive... pas de longues vacances. Je vais juste trouver 1000 fois plus tough de retourner dans la cage hamster.


Je me reconnais tellement dans 95% de ce que tu dis, excepté peut-être que j'ai peut-être eu des jobs stimulantes plus proches de mes vrais intérêts. Mais le 9 à 6 était tough pour moi aussi, et je déteste comme toi les obligations, rendez-vous, etc.

Concernant les conclusions sur le sujet principal, je paraphrase Muhammed Ali:

"N'abandonnez jamais. Souffrez maintenant et vivez le reste de votre vie libre financièrement" :-)

(Citation originale: Don't quit. Suffer now and live the rest of your life as a champion).
avatar
Mr Jack

Messages : 189
Date d'inscription : 16/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur http://www.inficafe.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si ça nous rendait malheureux?

Message par Maxime le Mar 13 Fév - 13:45

D'un point de vue psychologique, croyez-vous avoir des traits de personnalité ou des caractéristiques communes se rapprochant de l'Asperger et/ou du TDAH?

En sous question, quels sont vos trucs pour décrocher ou pour vous apaiser?  
De la musique, du sport, de la lecture?

Parce qu'effectivement, tel le parallèle avec l’athlète olympique évoqué ci-haut, ça prend toute une détermination et une si forte obsession pour accomplir un tel projet, ce qui, je crois, n'est pas la norme chez la majorité des gens.
avatar
Maxime
Admin

Messages : 293
Date d'inscription : 15/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur http://libertefinance.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si ça nous rendait malheureux?

Message par Mr Jack le Mar 13 Fév - 16:05

@Maxime a écrit:D'un point de vue psychologique, croyez-vous avoir des traits de personnalité ou des caractéristiques communes se rapprochant de l'Asperger et/ou du TDAH?

En sous question, quels sont vos trucs pour décrocher ou pour vous apaiser?  
De la musique, du sport, de la lecture?

Parce qu'effectivement, tel le parallèle avec l’athlète olympique évoqué ci-haut, ça prend toute une détermination et une si forte obsession pour accomplir un tel projet, ce qui, je crois, n'est pas la norme chez la majorité des gens.

Pour ma part, non je ne me reconnais pas beaucoup là-dedans. J'ai peut-être moins le côté sensible aux stimulis extérieurs que décrit FCLR et enfant je n'ai pas eu ce genre de difficultés. Un peu d'anxiété par périodes, surtout adulte, particulièrement quand mon travail et/ou ma vie est trop routinière, pas assez stimulante.

Pas que je m'inquiète particulièrement, c'est plus que je me mets à tout analyser dans le détail, justement les marchés boursiers, je vais m'attarder sur tout ce que je peux optimiser, pis parmi ces 20 modèles de climatiseur, je vais les analyser en profondeur avant de choisir, et ensuite comparer les prix sur 20 sites, et regarder si y'a eu dans le passé des rabais, changer d'idée, etc. Et là mon cerveau s'échauffe Smile Quand je suis occupé, j'arrive plus facilement à dire: fuck-it et de faire les choses plus instinctivement.
avatar
Mr Jack

Messages : 189
Date d'inscription : 16/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur http://www.inficafe.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si ça nous rendait malheureux?

Message par Maxime le Mar 13 Fév - 16:39

Si ça faisait parti de tes tâches de gestionnaire, tu devais être un employé payant pour la compagnie qui t'embauchait parce que lorsque tu es capable d'optimiser des processus organisationnels, des achats de matériel et de mieux coordonner le travail du personnel, ça peut donner des augmentations de productivité et de rendement intéressantes.

Moi, un gars qui est aussi " responsable " que ça avec l'argent et les ressources, pis que va se donner le trouble d'aller jusque dans les fins détails pour faire un choix éclairé, je le voudrais très certainement dans mon équipe.
avatar
Maxime
Admin

Messages : 293
Date d'inscription : 15/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur http://libertefinance.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si ça nous rendait malheureux?

Message par Sorcière Frugale le Mar 13 Fév - 18:02

Je suis probablement TDA ou TDAH léger. J'ai de la misère à me concentrer longtemps et à focuser mon attention. Toujours 20 milles idées qui me passent par la tête en même temps et ça me fait souvent faire des oublis. Surtout si je l'ai pas devant les yeux, j'arrive à oublier très vite..

Par chance à mon boulot, c'est tellement occupé du début jusqu'à la fin du quart que je n'ai pas le temps de m'ennuyer. Aussi j'ai la "chance" de travailler jour/soir/nuit, les fins de semaines, les fériés. C'est pas cool mais avant quand j'étais prof, j'avais les congé normaux de tout le monde et je m'ennuyais solide. J'aime mieux avoir des journées de congé pendant la semaine et des vacances hors saison, meilleur prix et loin de la foule.

Pour me détresser, soit je lis mais je joue beaucoup à des jeux vidéos Smile.
avatar
Sorcière Frugale

Messages : 63
Date d'inscription : 24/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si ça nous rendait malheureux?

Message par Mr Jack le Mar 13 Fév - 18:42

@Maxime a écrit:Si ça faisait parti de tes tâches de gestionnaire, tu devais être un employé payant pour la compagnie qui t'embauchait parce que lorsque tu es capable d'optimiser des processus organisationnels, des achats de matériel et de mieux coordonner le travail du personnel, ça peut donner des augmentations de productivité et de rendement intéressantes.

Moi, un gars qui est aussi " responsable " que ça avec l'argent et les ressources, pis que va se donner le trouble d'aller jusque dans les fins détails pour faire un choix éclairé, je le voudrais très certainement dans mon équipe.

Non ça ne faisait pas vraiment partie de mes tâches, les opérations. J'étais plus dans les stratégies de produit, partenariats, synchronisation et communications inter équipes, plans de lancement de produit, requis, etc.

Mais je devais quand même "penser à tout" et donc oui, ce trait de personnalité de tout suranalyser était utile dans ce rôle.
avatar
Mr Jack

Messages : 189
Date d'inscription : 16/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur http://www.inficafe.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si ça nous rendait malheureux?

Message par Imberbe le Mar 13 Fév - 19:37

Moi je suis un analytique, pas un perfectionniste par contre, je suis très fort sur en avoir ou en donner pour son argent. Je suis toujours du genre à me dire ''ya surement un moyen d'être plus efficace que ça, chercher une façon plus simple, sauter les étapes qui à mon avis ne servent pas le but final (les procédures internes), je me suis mis dans le trouble à quelques reprises, comme payer des achats sur ma visa perso p.c.q. c'est trop long avec le département des achats !!!''. Faut faire attention à la pression qu'on me met, qui veux la fin prend les moyens.   bom  bom  bom

A oui, aussi, je déteste refaire les mêmes choses, à l'école je révisais rarement mes exams, trop plate de le refaire une 2e fois.

J'aime les zones d'inconforts, tu sais me mettre dans des situations où je ne marche pas sur l'eau, ça me pousse, j'analyse, j'apprends, comme un enfant quoi, l'exploration..Ouais mon héros c'est Indiana Jones!!!

Comme je fais présentement avec sur l'IF. Recherche, éducation, un gros défi....mais c'est long. Je dois lever le pied un petit peu. En 2017, 60% de mon revenu net est allé en placement. Je te le dis, je ne fais pas que du pain, je fais sécher mes cures dents aussi...(bien non).

Une petite vidéo que je trouve inspirante, écoutez ce qu'il pense de la routine, malgré que je pense que la routine quand on est débordé c'est la survie:
https://www.youtube.com/watch?v=zUTL4Op56CM
avatar
Imberbe

Messages : 42
Date d'inscription : 17/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si ça nous rendait malheureux?

Message par Maxime le Mar 13 Fév - 19:43

@Sorcière Frugale a écrit:Pour me détresser, soit je lis mais je joue beaucoup à des jeux vidéos Smile.


Je l'avais oublié, mais c'est vrai que c'est une bonne idée les jeux vidéos!  Ça fait aussi travailler les réflexes et la motricité.

En général, c'est la musique et l'écriture qui m'apaisent davantage.

Avant, je passais souvent du temps à discuter et jouer aux cartes avec ma grand-mère, mais depuis qu'elle est décédée, il y a 27 mois, c'est une relation privilégiée que j'ai perdu, résultant en un vide que je n'ai pas encore réussi à combler.
avatar
Maxime
Admin

Messages : 293
Date d'inscription : 15/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur http://libertefinance.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si ça nous rendait malheureux?

Message par FCLR le Mar 13 Fév - 21:24

Maxime,
Tdah non. Asperger... j'pense pas non plus.

J'ai juste besoin de stimulations... je m'ennuie facilement.

Les gens en general m'ennuient facilement aussi... comme je les ennuie aussi assez facilement avec tous mes trucs pas rapport genre parler d'astronomie ou de l'infiniement petit, de philo etc... alors j'ai tendance a preferer rester seul dans mon univers et à cotoyer des "amis" dans les livres, en allant lire ce que des gens plus brillants que moi ont écrit.

Je suis tres analytique, mais pas perfectionniste et je prefere sizer la big picture que zigonner avec des details... moi les tableaux comparatifs ça m'emmerde. Je suis plus interessé à savoir comment fonctionne un climatiseur, à en fabriquer un pour le fun que de comparer toutes les caracteristiques de ceux qui sont sur le marché. Si je veux un climatiseur, je check la superficie, combien de BTU j' de besoin, je pogne le premier que je trouve et je sacre mon camps. J'hais les magasins... lol

Pour me détendre, je vais me lancer dans un nouveau projet... genre construire un kayak de mer from scratch en partant de zéro et donc apprendre sur la thermodynamique des fluides, à utiliser u CAD, lire sur l'architecture navale, la conception de bateaux et petites embarcation et me lancer.

Rester évaché à contempler les nuages ou une chute d'eau ça me rend anxieux.

Je reste rarement interesse par un sujet apres 3 semaines.. une fois que j'ai lu 10-15-20 livres sur un sujet, que j'ai compris la big picture, que j'ai eu mon rush d'adrenaline/dopamine/serotinine je passe par une petite phase depressive et je repars ensuite sur un autre rush sur un autre sujet! Smile

De la l'idee au depart de faire de petits sites de niche. Apres avoir ecrit 30 articles sur un sujet j'n ai ma claque de facon generale.

Sinon je lis ou j'écris pour me detendre. Ou alors j'ecoute une serie tele de science fiction genre Fringe. Et quand c'est bon, je l'écoute non stop... je coupe mon sommeil et je call malade s'il le faut.

Voilà pourquoi je deteste le monde du travail.

Je suis hyper efficace alors pourquoi me forcer a niaiser 8h sur place quand apres 2-3h j'i deja produit plus qu'un employé lambda le fait en 8?

Quand je trip, je vais faire mon annee en 3 semaines... le reste de l'annee jle veux off!

Quand je ne trip pas je suis depress...

Et je me tanne tres vite d'un sujet quand j'en ai saisi l'essentiel.

Par exemple, si j'avais a travailler sur une chaine de montage de voiture, en dedans de 18 mois il faudrait que j'aie travaillé à toutes les phases... et apres avoir construit au complet quelques voitures, il faudrait que je change de domaine.

Là.. je parle pour etre pleinement heureux! Smile

Donc a la retraite, il est possible que je fasse exactement ça... me faire embaucher ici et là pour aller apprendre x, y, z que j' ai tjrs voulu apprendre puis passer a autre chose.

Je ne sais pas encore... on verra bien rendu là.

Je ne sais pas si une maladie mentale a encore ete inventée pour décrire la mienne.... si tu la trouves dans le DSM-V laisse-moi savoir. Je me suis deja claque le DSM-IV... me tente pas de me claquer le nouveau. Smile

Une chose est certaine, quand j'ai une idee dans la tete, je ne l'ai pas dans le Q.

Et le fait de devenir Independant financierement ça ne me lâche pas depuis tout petit... j'ai juste mis bcp de temps a admettre que je ne serais vraisemblablement jamais heureux a faire ce qui vraisemblablement rend tous les autres heureux.

FCLR

Messages : 378
Date d'inscription : 16/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si ça nous rendait malheureux?

Message par Mr Jack le Mar 13 Fév - 21:34

@FCLR a écrit:

Je ne sais pas si une maladie mentale a encore ete inventée pour décrire la mienne....  si tu la trouves dans le DSM-V laisse-moi savoir. Je me suis deja claque le DSM-IV... me tente pas de me claquer le nouveau. Smile

Une chose est certaine, quand j'ai une idee dans la tete, je ne l'ai pas dans le Q.

Et le fait de devenir Independant financierement ça ne me lâche pas depuis tout petit... j'ai juste mis bcp de temps a admettre que je ne serais vraisemblablement jamais heureux a faire ce qui vraisemblablement rend tous les autres heureux.

https://puttylike.com/terminology/

Boredom
The aspect of multipotentiality that worries multipotentialites the most is the tendency to become bored. Boredom usually hits once we’ve learned what we are meant to learn on a particular topic, and instead of moving on, we try to continue down a path we’re no longer interested in. Boredom is our body’s way of telling us that it’s time to move on to something new.

Multipotentialites don’t define “finishing” the way a specialist (and indeed, most of society) does. We learn what we came to learn and then move on to the next interest. This may not always look like “finishing” to the outside world, but it is.
avatar
Mr Jack

Messages : 189
Date d'inscription : 16/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur http://www.inficafe.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si ça nous rendait malheureux?

Message par Maxime le Mar 13 Fév - 21:47

Ça a pris moins de 10 minutes à Dr Mr Jack pour le trouver!  lol!
avatar
Maxime
Admin

Messages : 293
Date d'inscription : 15/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur http://libertefinance.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si ça nous rendait malheureux?

Message par FCLR le Mar 13 Fév - 21:48

Imberbe, moi aussi l'école... je ne perdais pas de temps. Exemple a l'universite on avait 3h pour faire un exam et apres on devait aller prendre une biere. Apres 35-40 min je sortais.. exam fini...
25-30 minutes plus tard alors que personne d'autre ne sortait, je commencais a stresser (coudonc j' tu oublié une feuille ou 2)... puis quand le 3h etait fini et que mes amis sortaient en sacrant parce qu'ils n'avaient pas eu le temps de terminer là j'etais anxieux solide lol mais au final j'avais tjrs entre B+ et A+... rarement A+.. plus B+ à A-... je trouvais que ça ne valait pas l'effort de passer X fois plus de temps pour passer de B+ à A+ et j'ai eu raison. Les employeurs check pas ça... d'ailleurs onnse sert de quoi? 5%de ce qu'on a appris a l'université? J'aurais pu suivre un seminaire sur 2-3 week-ends et me claquer 3 ou 4 livres et ça aurait pas mal fait la job. Faut dire que j'ai un bac en sciences humaines.

Au primaire, pendant que le prof expliquait aux autres les notions, moi je faisias tous les exercices du livre... apres la periode de pratique suivant ses explications, je finissais les exercices. J'avais tellement d'avance que je n'amenais jamais de devoirs a la maison, meme quand j'ai fait l'anglais intensif (6e annee en 3 mois et demi).

Moi aussi faire des achats personnels pojr la cie parce qu'ils me gossent avec leurs procedures interminables ça m'est arrivé. Faut remplir un formulaire, le faire reviser et contresigner par son boss, l'imprimer, le mettre au courrier interne. Le soumettre en plus de facon electronique... bref esti de gossage. :d en plus ils se trompent tjrs et commandent la mauvaise affaire.

La bureaucratie.... ça me tue à petit feu. La ce sont les impots qui approchent et maudit que çà me gosse.. perte de temps ridicule. On dirait qu'on joue a serpent et echelle avec leur maudit formulaire pourri qui ressemble a une histoire dont vous etes le hero de notre efance. Vas a la ligne 143, dditionne ça avec le total des lignes 17 a 21, retournes au formulaire 401 et calcules plein d'ffaires qui servent a rien si tu gagnes plus de 47000 mais on te dit juste a la fin en te disant "si le montant de la ligne 2417 est plus grand que 28322$, inscrivez "0" a la ligne 43 du formulaire R1-407 B. Grrrrr

FCLR

Messages : 378
Date d'inscription : 16/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si ça nous rendait malheureux?

Message par Maxime le Mar 13 Fév - 21:59

@FCLR a écrit:On dirait qu'on joue a serpent et echelle avec leur maudit formulaire pourri qui  ressemble a une histoire dont vous etes le hero de notre efance.

Avec tout ce que tu redonnes sur ton chèque de paie au fisc, je te confirme que tu es un héros à leurs yeux! Laughing
avatar
Maxime
Admin

Messages : 293
Date d'inscription : 15/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur http://libertefinance.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si ça nous rendait malheureux?

Message par FCLR le Mar 13 Fév - 22:11

MrJack,
Oui...j'avais deja vu ça. Jacob Lund Fisker en parle notamment pas mal... l'homme de la renaissance.

Mais c'est pas une maladie mentale ça Smile surtout de la facon qu'ils la depeignent. C'est plus une facon de se vanter et de se sentir "hot". Man, moi je suis un multipotentialiste comme Leonardo Da Vinci! Je suis un incompris!

Moi je vois bcp ça comme une tare plus qu'autre chose dans notre contexte actuel.

Et je suis loin d'aristote, leonard de vinci etc.. a part fabriquer des cossins....je ne fais pas grand chose. J'ai pas inventé google ni le bouton a 4 trous.

Donc si je suis multipotentialiste ben j'ai tellement de potentiel dans tout que j'en ai dans rien lol

Disons que comme je l'ai tjrs cru, je suis juste un peu trop "intelligent" pour etre heureux, mais pas assez pour faire de grandes choses... alors je ne sers a rien sinon a passer d'un interet a l'autre non stop et a etourdir le monde qui m'entoure lol Je suis comme un maudit fatiguant qui scan les postes de tv lol

J'ai des amis qui m'appellent google parce que j'ai tjrs une idee generale sur tout pour regler des problemes...

Bizarrement je suis tres conservateur sur le reste.. la meme ville, les meme amis, la meme femme aussi longtemps qu'elle m'endure, les meme vetements, la meme coupe de cheveux.. je pourrais aller en vacance a la meme place tout le temps lol

Ce que j'aimerais comme job c'est vraiment ça par contre : problem solver.

Vous avez un probleme, j'ai une solution. Et si je n'en ai pas je vais en trouver une.

J'aurais du faire medecine. J'adore Dr House. Moi je chercherais ton trouble jusqu'a le trouver! D'illeurs alors que je connais fuck all en medecine, il m'est arrive de diagnostiquer des troubles auxquels des medecins n'avaient pas pensé pour certaines personnes que je connais. Apres verifications et tests j'ai eu raison a plusieurs reprises.

J'ai des connaissances generales variees et une grande capacite a faire des liens... alors en cela il est vrai que je cadre dans la description du multipotentialiste...

FCLR

Messages : 378
Date d'inscription : 16/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si ça nous rendait malheureux?

Message par Mr Jack le Mar 13 Fév - 23:32

@FCLR a écrit:MrJack,
Oui...j'avais deja vu ça. Jacob Lund Fisker en parle notamment pas mal... l'homme de la renaissance.

Mais c'est pas une maladie mentale ça Smile surtout de la facon qu'ils la depeignent. C'est plus une facon de se vanter et de se sentir "hot". Man, moi je suis un multipotentialiste comme Leonardo Da Vinci! Je suis un incompris!

C'est comme les tests de personnalité: y'a pas de profil "bon" ou "mauvais", c'est toujours l'fun. Étrangement, y'ont pas pensé créer un profil "gros con". Smile
avatar
Mr Jack

Messages : 189
Date d'inscription : 16/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur http://www.inficafe.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si ça nous rendait malheureux?

Message par FCLR le Mer 14 Fév - 1:21

MrJack,
Ahahah! Je pensais justement creer un hashtag #IamStupid pour voir si ça prendrait de l'ampleur comme d'autres conneries du genre... mais bon...Martineau m'a devancé http://www.journaldemontreal.com/2018/02/13/loccident-est-un-gros-cpe

N'empeche, je creusais un peu le blog de la fille qui parle de multipotentialisme, interessant sa section sur "how to make money as a multipotentialist". C'est une question que je me suis souveng posée. Il semble qu'intuitivement j'aie passé par plusieurs de ses modeles.

https://puttylike.com/how-do-you-make-money-as-a-multipotentialite-and-im-looking-for-case-studies-for-my-book/

J'ai commencé avec le modele #2 The slash approach. J'avais 2 carrieres simultanees... Ensuite, voyant que ça devenait compliqué à gérer et que ça m'empêchait d'avoir de l'avancement et que les deux m'ennyaient lol je suis passé au modele d'Einstein, soit le modele #3 The Einstein approach. Je me suis donc dit vas travailler dans une job pas trop chiante et epuisante mentalement et qui paie plutot bien et à depenser mon energie mentale sur des projets exterieurs.

Puis, comme je m'ennuyais solide, je suis passé au modele #1 The group hug approach et j'ai visé un poste de gestion qui me permet de faire des tas de choses et aussi j'ai visé une cie qui valorisait la polyvalence.
Et finalement, je m'emmerdais malgre tout alors j'ai decide que la liberte financiere au plus sacrant etait la seule option viable pour vivre une vie qui vaut la peine d'etre vecue...

Parce qu'honnetement, passer 8h par jour plus le trafic, les meilleures heures de la journée, à vouloir que le temps passe le plus vite possible, 5 jrs sur 7, 48 sem par an, ça rend la vie assez emmerdante, miserable et inutile.

Et j'ai remarqué que plus je m'éparpille, moins je gagne et que moins je gagne, moins je peux epargner et moins je peux epargner, plus long sera mon calvaire lol

Dommage que je n'aie pas la fibre entrepreneuriale parmi mes "potentiels". J'aurais bien aimé etre un alexandre taillefer ou elon musk. Mais, je suis au final juste un gars qui avait ptete du potentiel et qui comme bien des gens de mon entourage me l'ont communiqué, le gaspille a faire des affaires ben ordinaires.

Comme elle le mentionne dans son speech, je pense qu'autour de moi les gens voient plus ça comme de l'immaturité ou que ça cache un probleme plus profond.

Mon propre frere qui a aussi un QI eleve, qui a eu la meme education que moi, n'a jamais compris ça pendant des annees. Il me trouvait gossant a tjrs changer de centre d'interet lol Lui est devenu un hyper specialiste en
ingenierie... et recemment, il m'a dit que ça lui servirait finalement d'etre comme moi parce que tojt devient multidisciplinaire de nos jours. Il y a une forte pression a innover er et ce ne sont pas les specialistes qui innovent. Ce sont ceux qui ont des connaissances generales variees et qui arrivent a mettre en commun des idees provenant de plusieurs disciplines.

Bref, j'aurais du naitre durant la renaissance ou au 21e siecle pour etre optimal lol

En attendant ça me frustre de ne pas faire grand chose de tout ça. Il semble qu'il me manque aussi le potentiel d'assembler toutes ces connaissances en un tout concret qui m'amenerait à realiser quelque chose d'important. Pour l'instant j'ai juste un bagage de connaissances eparpillees et relativement inutiles surement parce que soit on ne me pose pas les bonnes questions ou parce que je ne me pose pas les bonnes questions.

Comme je ne m'attaque pas a des problemes importants comme :
- trouver une cure au cancer
- voyager a la vitesse de la lumiere
- terraformer mars
- empecher le rechauffement climatique de se produire
- enrayer la famine ou le futur probleme de famine mondial
- travailler sur l'IA
- pogner un tueur en serie...

J'ai l'impression de gaspiller mon temps et mes capacites (celles que je m'imagine avoir) en chosss futiles.

Mais si je ne travaille pas sur ces "grands projets" ben c'est 100% ma faute. Parce que j'ai au fond jamais su ce que je voulais vraiment fiare et ce qui m'interessait vraiment... et je n'aurais pas eu la capacite de faire 3 doctorats comme les astronautes.. je suis constamment epuisé. Je suis le genre de personne qui se leve le matin plus epuisé que la veille chaque jour... j'ai tjrs eu l'impression de fonctionner sur le pack de batteries de secours lol et ce meme quand je faisais de la natation de competition et des arts martiaux et que j'etais hyper en forme.

Avoir la tete qui spin constamment sur mille et un sujets ça brule de l'energie ça l'air.

Alors en attendant, mon modele #1 est retourné au modele #3 the einstein approach parce qu'ussi variee soit ma job, c'est devenu de la routine plate pareillle.

Partir une entreprise traditionnelle (basée sur la repetition) quand t'es comme moi c'est pas une bonne idee en general... des que la business deviendrait profitable elle ne m'interesserait plus lol

Toi qui semble etre mutltipotentialiste toi-meme, tu penses quoi de tout ça?

Faut-il partir une firme de consultants en resolutions de problemes et innovation? C'est un sujet chaud en ce moment... j'avais pensé devenir business analyst un temps. Aller voir comment les gens travaillent, optimiser. Il y a tellement de perte de temps et d'inefficience. Les gens sont tres reistants au changement par contre alors ca me ferait suer de proposer des choses constamment qui ne seront pas adoptees lol

FCLR

Messages : 378
Date d'inscription : 16/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si ça nous rendait malheureux?

Message par Mr Jack le Mer 14 Fév - 8:52

@FCLR a écrit:
Toi qui semble etre mutltipotentialiste toi-meme, tu penses quoi de tout ça?

Je suis dans les premiers balbutiements d'un projet qui allierait deux choses (je pourrais même dire, presque quatre) dans ta liste de problèmes importants (avec, peut-être, moins d'ambition sur les résultats que semble l'indiquer ta liste) et qui touche à plusieurs intérêts personnels. C'est te dire comment je suis emballé par ça. Et le plus beau, c'est que mon rôle dans ce projet serait initialement surtout de servir de conseiller, probablement temporaire le temps de partir ça (pour le moment je ne souhaite pas m'impliquer à long terme ni temps plein). Ce serait donc du #1, ce que j'ai fait d'ailleurs la plupart de ma vie, ayant surtout travaillé dans des startups, incluant la mienne.

Business analyst, je connais une partie du rôle dans mon industrie, pas quelque chose que j'aimerais vraiment pour ma part. Ça ressemble à une job de consultant traditionnel, celui en veston-cravate qui rencontre le client pour comprendre ses besoins, les requis, et ensuite produire des rapports et suivre l'avancement des projets.

En passant, mettons que tu avais le goût de faire quelque chose, aujourd'hui. Tu as parlé de médecine, bon c'est pas un bon exemple, c'est un domaine hyper contrôlé. Mais dans plein de domaines, il est possible d'aller faire l'équivalent d'une maîtrise ou un diplôme de deuxième cycle, sans avoir le bacc, en démontrant des connaissances dans le domaine suffisantes. Ça peut aider à entrer ensuite en contact avec les bonnes personnes. As-tu déjà envisagé ça? Ou même en médecine, si le domaine t'intéresse, y'a moyen détourné d'y participer, via l'informatique, par exemple. Je connais du monde qui travaillent sur des logiciels pour le milieu médical. C'est un domaine qui m'intéresse beaucoup personnellement, je crois beaucoup aux "devices médicaux" portés et connectés, notamment. J'ai une smartwatch et c'est fou toutes les données déjà disponibles qu'on peut analyser: du rythme cardiaque aux phases de sommeil, à mettre en relation avec tes activités du jour, l'exercice que tu fais, etc.
avatar
Mr Jack

Messages : 189
Date d'inscription : 16/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur http://www.inficafe.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si ça nous rendait malheureux?

Message par Maxime le Mer 14 Fév - 10:17

@Mr Jack a écrit:J'ai une smartwatch et c'est fou toutes les données déjà disponibles qu'on peut analyser: du rythme cardiaque aux phases de sommeil, à mettre en relation avec tes activités du jour, l'exercice que tu fais, etc.

Parlant de montre intelligente, que pensez-vous de ce produit?
À 45$ et provenant de Chine, je me demande ce que ça vaut réellement.

http://fr.tmart.com/G20-Heart-Rate-Running-Temperature-Blood-Pressure-Monitoring-Waterproof-Smart-Bracelet-Black_p370040.html?cc=CAD&fixed_price=hk_intl&gclid=EAIaIQobChMI0bD7w8ul2QIVBYppCh2HdwIHEAQYASABEgJUlvD_BwE

Sinon, en avez-vous une avec un bon rapport qualité/prix à suggérer?
avatar
Maxime
Admin

Messages : 293
Date d'inscription : 15/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur http://libertefinance.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si ça nous rendait malheureux?

Message par Mr Jack le Mer 14 Fév - 12:06

@Maxime a écrit:
@Mr Jack a écrit:J'ai une smartwatch et c'est fou toutes les données déjà disponibles qu'on peut analyser: du rythme cardiaque aux phases de sommeil, à mettre en relation avec tes activités du jour, l'exercice que tu fais, etc.

Parlant de montre intelligente, que pensez-vous de ce produit?
À 45$ et provenant de Chine, je me demande ce que ça vaut réellement.

http://fr.tmart.com/G20-Heart-Rate-Running-Temperature-Blood-Pressure-Monitoring-Waterproof-Smart-Bracelet-Black_p370040.html?cc=CAD&fixed_price=hk_intl&gclid=EAIaIQobChMI0bD7w8ul2QIVBYppCh2HdwIHEAQYASABEgJUlvD_BwE

Sinon, en avez-vous une avec un bon rapport qualité/prix à suggérer?

Je ne connais pas, mais en partant, le claim de la pression artérielle est douteux, car à ma connaissance ça ne se fait pas présentement avec une montre (ça prend qqchose qui gonfle, approche traditionnelle).
avatar
Mr Jack

Messages : 189
Date d'inscription : 16/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur http://www.inficafe.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si ça nous rendait malheureux?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum